Accueil > Focus > Le Technopark ouvre une nouvelle zone technologique à Rabat

Le Technopark ouvre une nouvelle zone technologique à Rabat

 L’ex-siège de l’ANPME (Agence nationale pour la promotion de la PME), d’une superficie de 2000 m², a été réaménagé pour permettre d’accueillir, à partir du mois d’avril 2012, jusqu’à 40 entreprises technologiques. Située en plein centre de Rabat, la nouvelle zone de Rabat sera dédiée à l’accueil et l’hébergement des sociétés qui opèrent dans le domaine des technologies de l’information y compris dans la niche de la Green TIC.

 Duplication du modèle de Casa

“Notre ambition est de réussir le pari de Technopark de Rabat en capitalisant sur l’expérience de Casablanca.Actuellement, nous accueillons sur cette zone plus de 170 entreprises qui emploient 1500 personnes avec un chiffre d’affaires consolidé de 700 millions de DH”, explique,sur un ton confiant, Omar Balafrej, directeur général de MITC (Moroccan Information Technonology Compagny), la société de gestion du Technopark.

 Concrètement, l’offre de Technopark de Rabatcomprend des bureaux prêts à l’emploi d’une superficiequi varie entre 15 et 50 m² avec une priorité detraitement pour les jeunes pousses et les PME.

 Parallèlement à l’offre d’hébergement, le Technopark de Rabat assurera l’accès aux services communs :gardiennage, accueil, système de contrôle centralisé,nettoyage, entretien, et maintenance des moyens généraux.

Les futurs locataires de Rabat Technopark auront automatiquement accès à toute la panoplie de services à valeur ajoutée développés au profit des sociétés de Casablanca Tecnopark, à savoir le pool d’achat pour salariés et entreprises, la communication et le réseautage professionnel.

50 DH/m² pour les start-ups 

Le MITC promet d’appliquer les mêmes tarifs en vigueur dans sa zone à Rabat avec une différenciation en fonction de la taille de l’entreprise, soit un tarif au mètre carré qui varie entre 50 DH pour les start-ups, 90 DH pour les PME et 120 DH pour les grandes enseignes.

 D’ailleurs, l’appel à manifestation d’intérêt pour la réception des dossiers des entreprises a été lancé en février 2012.

 L’ambition de régionalisation de Technopark ne se limite pas à Rabat.

 “Notre objectif à long terme est de dupliquer le projet en fonction des soutien de nos différents partenaires sur les principales villes du Royaume : Tanger, Oujda, Marrakech Agadir et Fès”, promet Omar Balafrej.

 A rappeler que la société de gestion de Technopark (MITC) est une structure de gestion privée qui compte dans son tour de table l’ Etat marocain et des banques privées et publiques.

A propos de Rédaction

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page